TOULOUSE AUCAMVILLE COUREURS OCCITANS
Un Team, une Identité, un Etat d'esprit
Adresse
Téléphone
Connexion

LE TACO A 30 ANS (3) ... 14 Avril 2018

          Les épreuves en relais par équipe sont notre ADN, notre spécificité, notre raison d’être. Nous ne le dirons jamais assez, rien n’est plus beau que cet effort individuel dans un cadre collectif. En apogée de l’épreuve, le parcours commun sublime le courir ensemble et le partage d’une équipe au complet finissant les derniers hectomètres la main dans la main. L’instantané du franchissement de la ligne d’arrivée a valeur de rappel d’un esprit Spiridon encore présent.
          Comme nous le rappelions dans un précédent billet, en 30 ans nous avons participé pratiquement à toutes les courses en équipes du Grand Sud ce qui représente 64 épreuves en relais, dont 37 ont disparues. Certaines d’entre elles nous laissant des souvenirs indélébiles.
          La référence en la matière nous vient de l’Aveyron avec la Petit Tour du Rouergue (PTR) à Magrin (près de Rodez), sûrement la 1ère épreuve en relais de France. Ce relais d’anthologie à 5 coureurs aura marqué nos esprits par ses exigences : le plus dur, le plus long. Le PTR dans sa version originelle c’était 110 à 120 km à parcourir pendant 7 à 10 heures d’efforts selon les perf’s des équipes. Un 3ème relais de 42 km (un marathon) et un parcours commun de 6 km ! Non, vous ne rêvez pas, c’était dantesque ! Dans sa version la plus raccourcie ; le 3ème descendra au dessous de 30 km et le PC à 3,8 km, mais avec 3 bosses. Le TACO y a fait son apprentissage entre douleurs et épuisements. Mais nous ne retiendrons que le meilleur ; ces mémorables nuitées agitées au Monastère et ces ambiances conviviales dites à “l’ancienne“ sous un chapiteau de toutes les connivences.
          Avec 16 participations à notre compteur “Les Relais de Saint Antonin Noble Val“ resteront pour le TACO cet écrin qui donne vie à toutes les émotions d’un mai. en fêtes L’Amicale laïque et le Spiridon 82 ont largement contribué à son label d’accueil touristique. A notre connaissance l’un des tous premiers relais dit en “étoile“ avec départ et arrivée au même endroit. Sur un circuit d’une cinquantaine de kilomètres la course s’appropriait la vallée que les quintets de coureurs sillonnaient ; des berges de l’Aveyron au Plateau du Quercy, via le majestueux Roc d’Anglars point culminant du relais, surplombant l’un des plus beaux villages de France. Le Beffroi s’affichait en effigie, telle une signature sur le parcours commun. Nous y avons gagné deux fois, en 1998 année de la 20ème édition et de notre 10ème anniversaire, puis en 2001. “En mai fais ce qu’il te plaît“ refrain en chœur pour un Saint Antonin au cœur entre des tablées aux senteurs du Quercy.
        Aux confins de la Haute-Garonne, du Gers et du Tarn et Garonne se dresse le village de Maubec, réceptacle du relais des Crêtes de Lomagne ; départ et arrivée finale. Le souffle gascon de fin d’été venait parfois balayer les 75 km de ce parcours vallonné en compliquant la progression des équipages de 5 coureurs. Avec 13 participations, nous étions empreints de fidélité pour ce pèlerinage annuel ; contribuant ainsi à la réhabilitation du village et à la restauration de sa petite église. Au fil des années nous avons pu apprécier l’avancée des travaux. Les Crêtes de Lomagne “Maubec Noste Village“ ont été le théâtre de rudes batailles avec “le petit Tourmalet“ en point d’orgue. Partant de Solomiac le parcours commun long de 3,5 km était en capacité de faire la décision dans l’ascension du piton de Maubec. Tout ça pour courir non pas pour des prunes mais pour des fraises ; chaque coureur recevant à l’arrivée sa barquette de fraises. C’était la seule course ou l’on pouvait se permettre de terminer dans les “choux“ tout en ramenant sa “fraise“ ! Le repas d’après course au bord des remparts avec vue panoramique avait tout d’une carte postale.
          Lueur d’octobre sur Rieumes, “La Ronde de L’AJHSCL“ diffusait sa lumière de fraternité à laquelle nous sommes tombés instantanément sous le charme. Le château de Lahage, le Centre des Pins et Rieumes en son centre se partageaient la distance, 30 km pour des équipes de 3 coureurs. Pendant ses 10 années d’existence de la 1ère à la dernière édition, nous avons fait de “l’AJH“ notre terrain de jeu favori du samedi après midi non sans un certain succès ; les produits “maison“ venant nous récompenser. Une journée particulière placée sous le signe de l’handicap, c’était la fête des résidents avec ses moments d’échanges et de chaleur humaine. Après l’effort le réconfort et la bière de Michel Jouin (pas le notre mais son homonyme) brasseur de “La Bérataise“ coulait à flot, sous la pression les deux Jouin ne faisaient plus qu’un et le repas dansant prenait des airs de “Saturday night fever“. Le millefeuille était sublime : direction, administratifs, parents, résidents et coureurs constituaient les étages de cette solidarité toute en harmonie.
          Pendant 10 ans de 1994 à 2003 se déroulait dans le cadre des Fêtes de l’ail violet de Cadours, la Ronde pédestre de l’Ail le dernier weekend d’août. Là aussi nous y avons fait preuve d’une assiduité sans faille en participant aux 10 éditions dans un cadre de saveurs gourmandes entre expos et démos. Il y avait la foire et la foire d’empoigne sur les 60 km d’un terroir assujetti à la convoitise de formations de 4 coureurs. Au grès de la progression, les tableaux se succédaient avec la montée sur Le Castéra, planté comme une tour de guet au-dessus de la forêt de Bouconne, L’emprunt de l’ancien circuit automobile qui fit les beaux jours des années 50. Le TACO y a joué les bolides à proximité des vestiges de la passerelle, tout en foulant le marquage au sol d’un damier emblématique à la compétition auto. Le faste du Château de Laréole dans son parc de verdure fustigeait le rassemblement des équipiers au départ du parcours commun ; un long faux plat montant de 3,5 km pour rejoindre Cadours. A l’arrivée chacun avait sa tresse d’ail en cadeau avant un apéro faisant récréation dans une cour d’école. Puis direction vers le menu foire, parmi des centaines de convives le TACO se conditionnait à prendre des couleurs.
          Toutes ces épreuves sont représentatives d’une période qui a façonné le mouvement pédestre en phénomène social. Aujourd’hui disparues, le moindre des hommages que puissions leur rendre c’est de les citer. Elles ont permis dans un cadre patrimonial, culturel et de terroir au TACO de se construire une image, une identité.
          Merci à eux : Marie Paule Champion, Alain Duret, Gérard Dullau, Jean Jacques Molles, Didier Maury, Gilles Détante et André Tabary (disparu tragiquement lors d’un trek en Amérique du Sud), le 10 mai prochain son souvenir planera encore au dessus de Saint Antonin Noble Val lors de la 15ème édition du Trail des 3 Rocs
 
Photo :
L’équipe TACO victorieuse de la 20è édition des Relais de Saint Antonin Noble Val le dimanche 21 mai 1998
Christian VAN HESPEN (décédé le 13/02/2014), Jean-Pierre SAURRAT, Francis BAUX, Stéphane CHAMPEAUX, Patrick LACOMME. (de g à d).
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

© Siège social : Mairie. place Jean Bazerque. 31140 AUCAMVILLE.  Téléphone : 05 61 70 48 62 / 05 62 16 17 34
Adresse postale : BP 80213 AUCAMVILLE. 31142 SAINT - ALBAN Cedex.