TOULOUSE AUCAMVILLE COUREURS OCCITANS
Un Team, une Identité, un Etat d'esprit
Adresse
Téléphone
Connexion

SOLIDARITÉ... 5 Décembre 2017

          Décembre s’ouvre sur deux weekends placés sous le signe de la générosité solidaire ; de Sidaction au Téléthon. Un Téléthon auquel le TACO participera et animera le samedi 9 octobre à partir de 10h 30 devant l’Espace André Gentillet à Fonbeauzard. Un “Running’Thon“ sous forme de footings collectifs ; courir ensemble et venir partager
          Le froid s’est installé et l’ankylose chronométrique nous guette. Mais l’envie au cœur est là, toujours aussi insatiable dans sa quête au courir passion. Et dans le genre passionnément, Sébastien s’est offert “La Saintélyon“, un 72 bornes “pas piqué des hannetons“ dans des conditions météorologiques épouvantables ! Dans sa version édulcorée : “Seb“ un beau gelé aux confins du Beaujolais (et pas chauvin pour un vin chaud).
          Plus près de nous, la solidarité s’est exprimée à Verfeil avec “La nocturne du cœur“, ensuite à Launaguet pour la sclérose en plaques et l’accompagnement des enfants atteints de maladies graves. Launaguet confirme sa stature d’étoile montante avec près de 800 participants pour sa 5ème édition.
 
Derniers résultats :
Le 26 Novembre 2017. 5ème TRAIL TOULOUSE METROPOLE – 15 ET 50 KM.
15 km :
22ème Nicola BERIOT en 1h 00’52’’. 1er V2
50 km :
86ème Serge MABILAT en 5h 12’08’’. 1er V4
Le 2 Décembre 2017. LA NOCTURNE DU CŒUR. VERFEIL – 10 KM.
64ème Patrick RUHLMANN en 53’53’’
Le 3 Décembre 2017. LA SAINTÉ LYON – 72 KM.
1703ème Sébastien NOVA en 11h 20’55’’
Le 4 Décembre 2016. LAUNAGUET’ETOILE. LAUNAGUET – 5 ET10 KM.-
5 km :
69ème Hélène CLER en 27’55’’
10 km :
5ème Cyril PARRICO en 37’04’’. 2ème SH
9ème Laurent BALSSA  en 38’15’’. 2ème V1
  
ONLINE. Sur bien des aspects la course à pied résonne des échos sociétaux qui mobilisent l’actualité. A croire que le buzz médiatique prévaut, vampirisant l’évènement morbide jusqu’à l’associer au débat.
           Les conditions faites aux femmes ; violences, harcèlements,… s’invitent à ce traumatisme sociétal qui s’avère plus compliquer qu’il n’y parait à éradiquer. Les craintes d’un étiquetage de délation ou dénonciation annihilent l’acte citoyen.. Des méfaits d’hier aux faits divers, ils empoisonnent la vie au féminin
          La statistique bien fondée pourra intégrer le sauvage meurtre de la coureuse de fond Ethiopienne Zénash Gesmur, retrouvée morte dans son appartement le 27 novembre dernier. L’indifférence d’un voisinage sourd à ses cris de détresse ne fait qu’amplifier la dramaturgie de cet assassinat.
          Zénash Gesmur n’avait que 27 ans, arrivée en France en 2011, elle était licenciée au Stade Français. Elle se levait tous les matins à 5 heures pour s’entraîner avant de faire des ménages. Ses victoires sur marathon lui permettaient de récolter des primes qui venaient compléter son maigre salaire de 700 euros mensuel. Elle avait notamment bouclé le Marathon d’Amsterdam en 2h 32’.
          Quel hommage rendre à une vie sans vie d’une athlète de haut niveau et femme de ménage… maudit soit le destin ! La violence auprès des femmes si souvent dénoncée est restée lettre morte ce soir-là.
 
L’essentiel n’est-il pas d’avoir …
                                                        L’envie au cœur !
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

© Siège social : Mairie. place Jean Bazerque. 31140 AUCAMVILLE.  Téléphone : 05 61 70 48 62 / 05 62 16 17 34
Adresse postale : BP 80213 AUCAMVILLE. 31142 SAINT - ALBAN Cedex.