TOULOUSE AUCAMVILLE COUREURS OCCITANS
Un Team, une Identité, un Etat d'esprit
Adresse
Téléphone
Connexion

TROP DE COURSES...5 Mars 2018

ONLINE. Trop de courses. Au regard de ce que nous avons vécu l’an passé, le constat est sans concession. Les organiseurs confrontés à de multiples difficultés doivent ils s’en émouvoir pour autant ? Nombre d’entre eux mettent en avant le fait qu’il y a trop de courses Certes il est vrai que ce phénomène inflationniste s’est brusquement accéléré ces deux dernières années, le décryptage ne peut faire abstraction de deux éléments majeurs qui ont bouleversé toute la donne : l’Europe et les attentats.
           La mise en application des mesures européennes qui régissent l’organisation des manifestations, en particulier les courses hors stade. Aussi caricatural que cela puisse paraître ; n’importe qui peut aujourd’hui organiser n’importe quoi, n’importe comment et qu’importe le calendrier. Ceci n’est pas sans conséquences sur ce dernier qui jongle au grès des dates entre nouveautés et annulations (près de 200 l’an passé) ! Tant et si bien que les détenteurs génétiques du running (clubs FFA et associations pédestres indépendantes) représentent moins de 20% des organisations. Est-ce normal ?
          Une absence de maîtrise qui, de dérogation en dérogation contribue à une confusion ou tout est prétexte à la création d’une épreuve. Une brèche favorisant une prolifération de courses notamment caritatives qui, pour centaines d’entre elles ne seraient pas toujours au rendez vous de la transparence. La maladie entre autre serait elle devenue un affichage publicitaire ? L’absurde jusqu’à programmer deux épreuves contre le cancer du sein, le même jour, à quelques enjambées de distance ! Mais à quel “saint“ se vouer ?
          Depuis 2015 les menaces terroristes ont gravement “plombé“ les organisations de courses en matière de mesures de sécurité, au point parfois de les rendre insolubles. Au mieux le surcoût financier qu’elles occasionnent est impacté sur le tarif des inscriptions, et au pire c’est direct la case annulation.
          Dans un climat ambiant enclin à la morosité, les contraintes et les difficultés s’amoncellent dans un cahier des charges qui s’accroit démesurément. Dans la panoplie complète de l’organisateur, on trouve pêle-mêle : les tracasseries administratives, la réduction voire la suppression des subventions et des dotations, un partenariat empreint à une certaine frilosité A cela il faut ajouter des prestataires de plus en plus coûteux, le renouvellement des équipes dirigeantes et la raréfaction des bénévoles.
          Le défi est permanent et pourtant il faut y croire. Les organisateurs sont censés représenter un lien social de la collectivité indispensable avec ses propres valeurs humaines. Mais c’est les réseaux sociaux qui les désagrègent par leur virtualité morale pathétique.
          Il serait illusoire de penser que la situation en restera là, le ménage se fera de lui-même et le nombre de courses sera plus conforme à l’actualité, aux tendances du moment. Tout ceci sous le couvert de la puissance économique du marché du running qui impose sa loi.

Derniers résultats :
Le 18 févrierier 2018. TARA TRAIL. MURET – 12 KM.
12ème Nicolas BERIOT en 1h 51’51’’1er V2
Le 24 février 2018. 12 HEURES DE CAPITANY. COLOMIERS.
15ème Christophe LEDUFF 91,400 km. 3ème SH
Le 25 Février 2018. COURIR A L’UNION. L’UNION – 10 KM.
68ème Sylvie MARQUIER en 46’’53’’. 2ème V1F
143ème Florence VERTUT en 53’27’’
 
 
L’essentiel n’est-il pas d’avoir …
                                                        L’envie au cœur !
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

© Siège social : Mairie. place Jean Bazerque. 31140 AUCAMVILLE.  Téléphone : 05 61 70 48 62 / 05 62 16 17 34
Adresse postale : BP 80213 AUCAMVILLE. 31142 SAINT - ALBAN Cedex.