TOULOUSE AUCAMVILLE COUREURS OCCITANS
Un Team, une Identité, un Etat d'esprit
Adresse
Téléphone
Connexion

SAINT GLINGLIN...12 Mai 2021

          L’anxiété du runner ne fait que croître à l’approche des beaux jours, de toutes ces belles épreuves estivales, qui peut-être ? Le nez obsessionnellement collé contre l’agenda mural devenu un indispensable inutile. Vision de l’inexorable temps qui passe, dont on ne sait que faire, il continue de nous tenir en haleine…. Cet imperturbable éphéméride s’effeuille de ses pages détachables vierges de tous rendez-vous ; s’affranchissant de mois, weekends avec ou sans fêtes. Mais que l’on se rassure, lors de la dernière quotidienne des “guignols de l’info“ les communicants patentés ont porté à notre connaissance le jour précis de notre grand redémarrage, et de source sûre, et plus que sûre : ce serait pour le jour de la Saint Glinglin ! (à la bonne heure) !
          Alors que les murmures se font de plus en plus insistants sur l’éventualité d’une prochaine reprise de nos activités sportives, le monde du running se prend de fébrilité à l’idée de revoir ses courses au grand jour. Pour autant nous ne devons pas occulter ces zones d’ombres qui ont singulièrement altérer cette longue période pandémique (en cours d’amenuisement). Parmi celles-ci le dopage qui en a profité pour se refaire une santé, frisant l’insolence et ce malgré l’absence d’épreuves et de challenges running notoires. Nous reviendrons ultérieurement sur cette gangrène qui bouffe l’esprit même du sport et de ses valeurs dans sa dimension spirituelle.
          Quelque soit les dispositions de chacun, bon nombre d’organisateurs sont aux aguets du moindre signal avant coureur d’une reprise de nos activités running. Lâcher suffisamment de lest c’est ce qui facilitera une remise en courses acceptable pour tous. Eviter à tous prix que nous nous retrouvions au pied du mur, coincés sous les fourches caudines de nomenclatures. Partant d’un point zéro, la procédure de redémarrage passera par diverses étapes dont les organisateurs ne peuvent se passer. Un lancement qui demandera plus de temps que d’habitude ; aux organisateurs de diligenter et aux coureurs de patienter.
         La première étape sera d’anticiper en procédant à un état des lieux approfondi dans tous les domaines. Il n’y a pas de petites économies à racler tous les fonds de tiroirs pour budgéter un nouveau projet course. Des particules de partenariat aux miettes de bénévolat, le recensement en sera tout aussi exhaustif.
          La deuxième étape sera d’appréhender tout son environnement organisationnel en usant de diplomatie. Le moment critique sera de convaincre nos interlocuteurs qu’ils soient institutionnels ou privés, et avec eux construire l’évènementiel.
          En troisième étape maîtriser son déroulement. Il reposera uniquement sur notre propre savoir faire tout en conjuguant la considération du coureur, sans se départir de l’humilité qui doit nous animer.
          En l’instant présent, le running se débrouille comme il peut, exploitant la moindre opportunité pour prendre l’air. Les uns s’approprient les pistes d’athlétismes pour organiser des petites compétitions entre copains, palliant l’absence de courses. Un semblant de confrontations pour préserver un minimum de dynamique collective. Ces séances récréatives ont tendance à se multiplier, et c’est tant mieux ! Pour les autres, cette élite préparée “aux petits oignons“ c’est le privilège de pseudo marathons mondiaux qui leurs sont strictement réservés sur des parcours reconfigurés à la performance. Le dernier en date ; le Marathon de Hambourg (Allemagne) reporté au 18 avril dernier, s’est déplacé à Enschede (Pays-Bas), sur un parcours dessiné sur l’aéroport de Twente. La chronique retiendra la victoire sans surprise en 2h 04’30’’ (meilleure performance mondiale de l’année). du Kényan Eliud Kipchoge (champion olympique en titre et détenteur du record du monde). Le commun du lambda assiste à la grande dérive du running qui fait tourner en rond sur des sites insolites une minorité de choyés tout en faisant tourner en bourrique la masse des anonymes, privés de tout. Quelque soit l’intensité des effets d’annonces, la reprise sera longue et disparate. Le cafouillage aidant, on s’en tiendra donc à la Saint Glinglin, pour être sûr et certain de ne pas se tromper.
 
ONLINE. Melody en piste. Connue pour avoir été de nombreuses années l’une des communes étapes traversées par la Ronde Givrée de Castres ; la cité tarnaise de Mondredon Labessonié zoom encore l’actualité running avec Melody Julien sociétaire du club local l’AMM (Association Multisports Mondrennaise). Pas plus tard que le 24 avril dernier elle participait à Pacé dans la banlieue de Rennes, au meeting de sélection à la coupe d’Europe du 10 000 mètres. Lors de ce meeting de sélection, Melody Julien l’emportait en 33’48’’53, en obtenant son ticket pour la finale aux Championnats d’Europe espoirs à Bergen (Norvège) de juillet prochain.

En images : Sur la piste de Balma un 5000 m entre copains Cyril Parrico mène la ronde pour un final en 15’52’’. Kipchoge sur la piste d’envol d’un chrono mondial à Enschede. Melody Julien du haut de ses 21 ans en piste vers Bergen.
 
 
L’essentiel n’est-il pas de garder …
                                                        L’envie au cœur !
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
 

© Siège social : Mairie. place Jean Bazerque. 31140 AUCAMVILLE.  Téléphone : 05 61 70 48 62 / 05 62 16 17 34
Adresse postale : BP 80213 AUCAMVILLE. 31142 SAINT - ALBAN Cedex.